Skip to main content

⏱ Temps de lecture : 4 minutes

“Nous ne sommes pas en démocratie.” C’est ce que m’a dit un bon ami au détour d’une conversation, la veille du réveillon. Je vous passe les détails, mais ça a lancé un débat passionné qui n’a pas réussi à mettre tout le monde d’accord. Et vous l’avez deviné, ça m’a donné une idée de sujet pour cette newsletter.

Chez Blutopia, on encourage les citoyen·ne·s, comme vous, à agir au quotidien pour préserver l’océan. Si l’on a fait le choix de s’adresser aux individus plutôt qu’aux industries ou aux gouvernements, c’est parce que l’on est convaincu·e·s que nos actions conditionnent les décisions des entreprises et les lois des gouvernements. En clair, si on ne change pas, rien ne changera.

Mais pour aller encore plus loin et résoudre la crise écologique et sociale plus vite, la politique est indispensable. 2022 est une année présidentielle. Elle sera déterminante. Le point de bascule est tout proche.

Le problème : la crise de la démocratie

Marches pour le climat, gilets jaunes, féminismes, antiracisme, syndicalisme… Les luttes pour une justice écologique, sociale et démocratique se multiplient, mais avancent séparément. Pire, elles se heurtent à des murs face à l’absence de volonté politique

Dans ce contexte, il n’y a rien d’étonnant à ce que la plupart d’entre nous se désintéressent des élections. En France, 37% des citoyen·ne·s estiment que voter ne sert à rien car les femmes et les hommes politiques ne tiennent pas compte de leur volonté. Et si on ne s’intéresse qu’aux jeunes, les chiffres sont encore plus parlants. 82% des moins de 35 ans n’ont pas voté aux dernières élections régionales.

La démocratie est en crise et ce ne sont pas les divisions entre les partis politiques qui feront avancer les choses dans le bon sens. Rien qu’à gauche, on a la Lutte ouvrière, la France insoumise, le Parti communiste, le Parti socialiste, Europe Écologie les Verts, Nouvelle donne… et j’en passe ! 

Si certain·e·s sont déjà prêt·e·s à mettre leurs égos de côté et faire front commun contre les partis qui ignorent encore la définition de justice écologique, sociale et démocratique, ce n’est pas le cas de tou·te·s les candidat·e·s à l’élection présidentielle. Pourtant, selon l’eurodéputé Raphaël Glucksmann, « la seule manière de faire, c’est d’avoir moins de candidat·e·s avec plus d’idées. »

37% des Français·es estiment que voter ne sert à rien.

IFOP, 2020

La solution de la semaine : la primaire populaire

Sans politique, il n’y aura pas de changement systémique. Sans politique, on ne parviendra pas à véritablement préserver l’océan, ni tout ce qu’il a de plus merveilleux. Alors, il est temps de transcender nos différences et se mettre d’accord sur les changements que l’on souhaite voir advenir, non ?

La présidentielle 2022 sera déterminante, et c’est justement pour qu’elle le soit dans le bon sens que la Primaire Populaire a vu le jour. C’est une initiative citoyenne indépendante des partis politiques qui vise à dépasser le traditionnel clivage gauche-droite. Concrètement, il s’agit de proposer un·e candidat·e prêt·e à défendre les grandes idées portées par les citoyen·ne·s à travers un socle commun comprenant 10 mesures de rupture. Tout ça, pour une République écologique, sociale et démocratique.

Du 27 au 30 janvier, les personnes inscrites au vote désigneront la personnalité la plus à même de porter les valeurs écologiques, sociales et démocratiques et de rassembler autour d’elle pour l’élection présidentielle de 2022. Le scrutin se fera en un tour au jugement majoritaire. L’objectif est d’élire un·e unique candidat·e qui intégrera le socle commun dans son programme.

Des milliers de militant·e·s, d’entrepreneur·e·s, de membres d’associations, de femmes et d’hommes qui ont envie de faire bouger les lignes soutiennent déjà la Primaire Populaire. Si vous aussi, vous voulez éviter d’aller droit dans le mur en 2022 et voir advenir une société radicalement juste et égalitaire, il suffit de rejoindre le mouvement !

Pour aller plus loin : déni cosmique… ou climatique ?

🎬 Film : “Don’t look up : Déni cosmique” réalisé par ​​Adam McKay, avec Leonardo diCaprio et Jennifer Lawrence

Vous n’avez pas pu passer à côté. Don’t look up fait un carton depuis sa sortie sur Netflix. Le synopsis ? Deux astronomes font une découverte glaçante : une comète se dirige vers la Terre et s’apprête à la détruire. Alors qu’iels tentent de prévenir leur gouvernement et leurs concitoyen·ne·s, tout le monde préfère regarder ailleurs. Ça nous rappelle vaguement quelque chose, pas vous ?

N’oubliez pas de regarder les étoiles ce soir, vous pourriez apercevoir une lueur d’espoir.

Malaury Morin

Co-fondatrice & Chargée de campagnes de Blutopia

Leave a Reply