⏱ Temps de lecture : 2 minutes 50

Le problème : les emballages alimentaires

En France, on produit plus de 50 kg de déchets d’emballages par habitant chaque année. Heureusement, on peut en éviter une grande partie. C’est le cas notamment des emballages alimentaires que l’on utilise à la maison : le Cellophane et le papier d’aluminium.

Cellophane

Le Cellophane est un film en plastique. Inutile de vous rappeler les problèmes liés à la production et à la fin de vie de ce matériau issu du pétrole. Vous les connaissez sans doute déjà. En plus de ça, le Cellophane peut être nocif pour notre santé. Certains films étirables contiennent encore des perturbateurs endocriniens, comme le Bisphénol A ou les phtalates. Ils sont capables de migrer vers les aliments sous l’effet de la chaleur.

Aluminium

L’aluminium ne fait pas la une des journaux comme le plastique. Pourtant, ça vaut le coup de se pencher sur le sujet. L’aluminium provient des gisements de bauxite, un minerai dont l’extraction peut avoir de graves répercussions écologiques :

  • Déforestation : La bauxite extraite se trouve principalement dans des pays qui ont une forêt tropicale. Les principaux sont l’Australie, l’Indonésie, le Brésil ou la Guinée. Des arbres sont abattus sur d’immenses surfaces pour prélever la fine couche rocheuse située sous la surface de la terre.
  • Boues rouges : Au cours de sa production, 1 tonne d’aluminium entraîne le rejet de 4 tonnes de boues rouges. Ces boues dangereuses sont composées de plusieurs métaux lourds. On y trouve notamment de l’arsenic, du fer, du mercure, de la silice ou du titane. Les boues rouges ne sont pas recyclées et sont, dans le meilleur des cas, stockées dans de vastes bassins. Mais parfois, les boues rouges sont déversées directement dans des fleuves ou en mer… On vous laisse imaginer les conséquences.
  • Consommation d’énergie : Pour sa production, 1 tonne d’aluminium nécessite 15 mégawatts-heure. C’est l’équivalent de la consommation d’un foyer de 2 personnes pendant 5 ans.

Dernière chose : il ne faut pas oublier son impact sur notre santé. Au contact de certains aliments acides l’aluminium dégage des sels qui peuvent le rendre toxique. C’est le cas avec les tomates ou les citrons.

La solution : les emballages réutilisables

Pour éviter ces emballages à usage unique, il y a une solution : les emballages réutilisables. Vous les connaissez sans doute sous le nom de beeswraps. Ce sont des tissus enduits d’un mélange de cire d’abeille ou de cire végétale, de résine d’arbres et d’huile. Si vous cherchez des activités à faire pour ne pas vous ennuyer pendant le confinement, vous pouvez les fabriquer vous-mêmes. Vous trouverez facilement des tutos sur YouTube. Sinon, vous pouvez les acheter directement prêts à l’emploi. Il en existe de toutes les tailles, de toutes les formes et de toutes les couleurs.

Utilisation

Pour utiliser un beeswrap, il suffit de le frotter entre ses mains pour créer de la chaleur. Ensuite, vous lui donnez la forme souhaitée. Vous pourrez alors :

  • Couvrir un récipient
  • Protéger un fruit ou un légume entamé
  • Ou encore emballer un snack à emporter… de votre cuisine à votre chambre, en attendant de pouvoir aller plus loin

Entretien

Une fois votre beeswrap utilisé, il faut le laver à l’eau froide, pour éviter que la cire ne fonde. Puisque votre beeswrap sera en contact avec des aliments, il vaut mieux éviter le liquide vaisselle chimique. On vous conseille un peu de savon de Marseille ou un liquide vaisselle fait maison. Ensuite, vous n’avez plus qu’à le laisser sécher sans l’essorer. C’est aussi simple que ça !

Fin de vie

En fonction des marques, un beeswrap peut être utilisé 100 à 200 fois. Lorsqu’il est trop usé et qu’il ne colle plus correctement, 2 options s’offrent à vous. Vous pouvez soit l’enduire de nouveau de cire pour allonger sa durée de vie, soit le composter.

Notre sélection* : cire d’abeille

Abeillons

Abeillons est une marque française d’emballages réutilisables. Ils sont composés de :

  • Tissu en coton biologique certifié GOTS
  • Cire d’abeille sélectionnée dans la Montagne du Haut Languedoc
  • Résine d’arbres
  • Huile d’olive biologique produite en France.
    Le petit plus : les commandes à destination de Toulouse sont livrées à vélo.

SuperBee

Si vous habitez en Asie, on vous conseille SuperBee les yeux fermés. Cette entreprise sociale est basée à Chiang Mai, en Thaïlande. Elle fonctionne aujourd’hui grâce à 20 personnes issues de communautés locales éloignées de l’emploi. Le petit plus : ils vendent aussi des kits Do It Yourself aka DIY. Vous y trouverez tout ce dont vous avez besoin pour fabriquer nos propres beeswraps. On a rencontré l’équipe lors du Blutopia Tour et on a été conquis·e·s.

* Vous pouvez nous faire confiancenotre sélection est 100% indépendante.

Allez-vous emballer autrement ? Dîtes-nous tout en commentaire !

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi adopter une gourde et changer d’éponge.

Malaury

Malaury

Co-fondatrice de Blutopia

Répondre