⏱ Temps de lecture : 2 minutes 40

Maintenant que savez quelle crème solaire utiliser pour aller lézarder au soleil cet été, il ne vous manque plus qu’un maillot de bain. Je vous aide à y voir plus clair pour en choisir un qui ne fera pas de mal aux fonds marins.

Le problème : les maillots de bain conventionnels

Les maillots de bain traditionnels sont composés de polyamideélasthane ou polyester. Ces matières sont idéales pour aller dans l’eau. Elles sèchent vite et sont extensibles pour un meilleur confort.

Mais ces matières synthétiques sont issus du pétrole. Et vous le savez déjà si vous nous suivez depuis un moment, ça engendre pas mal de problèmes :

  • Sur la phase de production, l’extraction est polluante.
  • Sur la phase d’usage, et en particulier pendant leur lavage, les tissus libèrent des micro-fibres de plastiques. Après avoir passé les stations d’épuration sans encombre, elles finissent dans l’océan et, avec un peu de malchance, dans l’estomac d’animaux marins.
  • Sur la fin de vie, les matières synthétiques sont difficilement recyclables. C’est d’autant plus vrai si elles sont mélangées puisqu’il faut alors séparer les différentes matières avant de pouvoir les transformer pour les réutiliser.

La solution : les maillots de bain éco-responsables aux fibres recyclées

Si les matières de maillots de bain entièrement biodégradables n’existent pas encore, les alternatives existent bien.

En écrivant cette newsletter, j’ai découvert que certaines marques s’étaient lancées un défi : créer des maillots de bain en coton bio. Je suis vraiment intriguée mais je ne peux pas vous en dire plus car je n’en ai jamais vus en vrai. Pour le moment, il semblerait quand même qu’il soit impossible de faire du 100% coton bio. Il faut encore ajouter un peu d’élasthane pour obtenir un bon résultat.

Aujourd’hui, les alternatives les plus répandues sont les maillots de bain en fibres synthétiques recyclées, grâce à des technologies comme ECONYL ou SEAQUAL. Le principe est simple : récupérer des déchets dans l’océan ou sur les plages, comme des filets de pêche ou des bouteilles plastiques, et les transformer en fibres. Une fois ramenés sur terre, les déchets sont triés, nettoyés, broyés et transformés en granulés. Ensuite, les granulés sont fondus et transformés en un fil qui va pouvoir être tissé comme n’importe quel autre fil.

Après en avoir vus et testés plusieurs, je peux vous assurer qu’il n’y a absolument aucune différence en termes de rendu et de robustesse. Utiliser des fibres synthétiques recyclées permet de ramener à zéro l’usage d’énergie fossile et de réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre par rapport aux fibres synthétiques vierges.

En tout cas, peu importe le maillot de bain que vous choisissez, n’oubliez pas d’en prendre soin pour qu’il dure le plus longtemps possible. Rincez-le à l’eau claire après chaque utilisation, lavez-le à la main ou en machine à moins de 30 degrés et laissez-le sécher à l’air libre

Notre sélection* : alerte à Malibu version écolo

Apnée

Pour une fois, on commence avec une marque pour hommes : Apnée. Julien n’a pas eu l’occasion d’essayer leurs shorts de bain mais on a rencontré Sébastien, le fondateur de la marque. Vous pouvez d’ailleurs retrouver la vidéo de notre rencontre sur la chaîne YouTube de Blutopia. Depuis 2019, Apnée utilise la fibre SEAQUAL pour créer des shorts de bain 100% recyclés aux motifs colorés.

Posidonie

Posidonie, c’est une marque de maillots de bain recyclés pour femmes. Son nom rend hommage à la posidonie, une plante aquatique, symbole des fonds méditerranéens. Son rôle dans l’écosystème est clé puisqu’elle participe à la séquestration du carbone et à la protection des plages contre l’érosion.

J’ai commandé un ensemble avec le top 3.0 et le bas taille haute 4.0 cette semaine et je peux vous assurer qu’il est juste par-fait. Confortable, ajustable et avec un bon maintien. J’ai hâte de le tester dans les vagues !

Les tissus sont confectionnés en Italie à partir de filets de pêche repêchés principalement en Méditerranée, nettoyés, effilés, triés par qualité et rembobinés. Une fois que c’est fait, les maillots sont confectionnés un à un dans une petite usine familiale à Porto, au Portugal

Vous connaissez d’autres marques de maillots de bain responsables pour cet été ? Partagez-les nous en commentaire.

* Vous pouvez nous faire confiancenotre sélection est 100% indépendante.

Malaury

Malaury

Co-fondatrice de Blutopia

Répondre